Choisissez votre camp.


 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Allons sauver le monde !

Aller en bas 
AuteurMessage
Alexeï Trendle

avatar

Messages : 113
Date d'inscription : 14/02/2012

MessageSujet: Allons sauver le monde !    Mer 22 Fév - 17:02

Youpi ! On m'a confié une mission *danse*. Quoi ? Qu'est-ce qu'il se passe ?! Il se passe qu'en bas, oui, en-dessous de l'Olympe, y a une guerre. Et le Conseil des Dieux a décidé de me donner une mission. Laquelle ? Vous avez loupé le générique, vous ! Le Dieu de la Compote, on la refait.


10 ans après la victoire de Percy Jackson sur Cronos, de nouveaux dieux ont été sacrés. La vie était calme et tranquille, jusqu'à ce que romains grecs et une autre colonie se déclarent la guerre. Cette autre colonie est composée d'enfants divins, c'est à dire nés de deux dieux. Toutes les anciennes colonies sont mélangées formant trois camps distincts. Mais, avant qu'il n'y ai trop de blessés, les dieux ont décidé de prendre trois personnes afin de remettre chaque personne à sa place. Elles sont :

Ambroisia Trendle : 22 ans. Enfant de Poséïdon et d'Artémis. A accompli une prophétie. Ancienne pensionnaire du camp des enfants divins, elle a été sacrée déesse du vide, de la voix et des morts sur la terre il y a peu. Amie d'Hestia, elle ne prend pas parti à cette guerre. Petite amie cachée de Nico Di Angelo

Lucas Cooper : 24 ans. Enfant d'Apollon, ancien pensionnaire du camp des demis-dieux romains, il a tendance a oublier de ne pas prendre parti et s'exclame, de temps à autres "Allez les romains ! " A du mal à coopérer avec Nico

Nico Di Angelo : 22 ans. Ancien pensionnaire du camp des demis dieux grecs, enfant d'Hadès. Il aperdu sa soeur vers 10 ans. Il connait Percy Jackson et est un de ses amis. Veut donc la victoire des Grecs secrètement. Ne peut donc pas coopérer avec Lucas. Petit ami caché d'Ambroisia, bien que celle-ci soit une déesse. (Il l'aimait avant son sacre).

Ces trois personnes viennent tout trois de camps différents. Pour que soient réunies à nouveau chaque colonie, il va falloir que les trois s'unissent. Et cela ne sera pas sans risque. Ils ont accepté leur mission. A eux de ne pas échouer. Le monde en dépend.

-----------------------Fin du Générique---------------------------------

Thank Andros. Moi c'est Ambroisia. L'une des Trois. Andros, c'est mon frère jumeau. C'est le Dieu de la lumière et de la Brise, mais ce sera le technicien/cameraman/régisseur... de la fanfic'. Il va souvent intervenir. Il s'occupait aussi du script, mais on a décidé qu'il n'y en aurait pas. Donc, on descend et on se retrouve à New-York. Parce que, j'ai beau être une fille d'Artémis, j'aime le shopping. Et comme j'ai pas de carte-bleue, et que Nico n'en a pas non plus, je pique celle de mon frère. Alors, frérot, elle vient la carte ? Merci ! A toute à l'heure !

*Andros passe devant la caméra*
Un jour, elle va nous rendre fous cette fille. Je la connais deuis un bon moment, et elle est toujours comme ça. Sauf quand elle dort. J'aime quand elle est fatiguée, vous pouvez me croire !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alexeï Trendle

avatar

Messages : 113
Date d'inscription : 14/02/2012

MessageSujet: Re: Allons sauver le monde !    Jeu 1 Mar - 18:05

Mode Bref On :

Je suis revenue, j'ai mis une baffe à mon frère, je l'ai regardé, il m'a regardé, je l'ai regardé, j'ai rigolé, il a fait pareil. Je suis partie chercher les deux nigauds qui allaient m'aider à accomplir la mission. J'ai Trouvé Lucas, mais pas Nico. J'ai menacé Lucas de le tuer s'il me disait pas ce qu'il lui avait fait, il m'a dit j'en sais rien, je suis partie, j'ai commencé à le chercher. J'ai interrogé pleins de gens, même ce que je connaissais pas, ils m'ont pris pour une folle, je les ais rendus muets. Je suis arrivée dans mon appart', j'ai mis le bord*l partout, j'ai voulu aller aux toilettes, j'ai entendu "Hey" quand j'ai appuyé sur la clenche, j'ai demandé "C'est qui ?", la personne m'a répondu "Nico." J'ai attendu qu'il sorte, je suis partie aux toilettes, je suis sortie, je lui ai sauté au cou. Il m'a souri, je l'ai embrassé, il m'a gardé aux bras, je lui ai fait un câlin. On a frappé, je suis descendue de mon perchoir, j'ai ouvert, c'était Lucas. Il a fusillé mon petit ami du regard, Nico lui a répondu. J'ai soupiré, ils ont arrêté, je me suis assise, j'ai vérifié qu'ils ne s'entre-tuaient pas, je me suis servie un verre d'eau, j'en ai proposé à Lu', il a refusé. Il m'a demandé "Pourquoi Nico est chez toi ?" Je lui ai répondu "Parce que je l'y ai invité". Il m'a pas cru, je lui ai jeté un regard noir, puis on a commencé à parler de la mission. Je tenais la main de Nico sous la table, pour pas que Lu' sache qu'on est ensembles. Sinon, il nous accuserait à tort, Nico ferait pareil, je tuerait Lucas, je pleurerais, Zeus me tuerait, et Apollon se chargerait de Nico. Donc, j'ai parlé du plan, on a débattu sur le sujet, puis on est tous partis chez nous. Nico est revenu, je l'ai embrassé, il m'a embrassé, puis on est allé au cinéma voir un film d'Action. Ensuite j'ai pris la caméra de mon frère, je lui ai foutu une baffe, et je lui ai demandé d'aller faire sa vie. J'ai ajouté qu'il devait revenir le lendemain, puis je suis allée me coucher. J'ai rembrassé mon petit ami, et j'ai fermé la porte. Je crois qu'il voulait rentrer, mais j'étais exténuée.

Bref, j'ai une super vie

Mode Bref off



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alexeï Trendle

avatar

Messages : 113
Date d'inscription : 14/02/2012

MessageSujet: Re: Allons sauver le monde !    Ven 2 Mar - 15:02

Point de Vue de Nico Di Angelo, le lendemain matin :

Je me levais, m'étirais et commençais à regarder autour de moi. Je souris à la vue de la photo à côté de mon lit, puis mon téléphone sonna. Je décrochais :
"-Allo ?
-Salut Nico . C'est Percy
-Salut Percy. Ca va ?
-Bof. On est en train de se faire attaquer par les divins, mais à part ça tout va bien.
-T'as rien d'autre à me dire, par le plus grand des hasards ?
-Mouais. Mais je vais pas y arriver. J'te passe Annabeth."
Je me doutais de ce que voulait me dire Percy. C'était bien lui. Pour les grandes choses, qu'il doit annoncer au téléphone, il passe toujours Annabeth.
"-Salut, me dit la jeune femme
-Salut. Qu'est-ce qu'il se passe ?
-Si je te le dis, tu me croiras pas.
-Je pense déjà le savoir. Elle est au courant ?
-Bien sûr ! C'est la soeur de Percy tout de même.
-Et la tante de l'enfant, je suppose.
-Tu supposes bien Nico.
-Quelle réaction ?
-Elle a dit de le protéger, et qu'elle allait arriver dans quelques minutes.
-T'as accouché ?
-Mais non nigaud ! Ca fait qu'un mois !
-Ah. Bon, j'arrive aussi.
-Ramène Andros, tant qu't'y es !
-T'inquiètes pas pour ça. Le caméraman est toujours là ! A tout de suite
-A tout de suite."

Je sentais qu'Annabeth ne m'avait pas tout dit. Je mis des vêtements pus chauds, pris mon épée, et partit à la Colonie des Sangs-Mêlés. Ca fait un bail que je n'y suis pas allé. Lorsque je parvint à arriver à la Colonie, une jeune fille de 9 ans tenta de m'embrocher avec son poignard. C'est alors qu'un bouclier protecteur se forma autour de moi.

"-Laisse-le tranquille Dara. Si tu le tues maintenant, le monde ne sera plus jamais comme tu le connais. Et tu auras Hadès sur le dos.
-Mouais. Bon, c'est pas le tout, mais c'est pas la seule personne de cette maudite Colonie ! A l'attaque."
Ambroisia la regarde partir et regarde le sol. Elle me prend la main et me dit :
"-C'était des enfants si joyeux et gentils avant.?.. La colère déforme leur visage. Je ne sais pas qui les a montés les uns contre les autres, mais en tout cas, il a réussi.
-Pour le bouclier, c'était toi ?
-Non. J'ai vu qui c'était. Cette personne avait la forme d'un esprit. Je peux les voir. Et il y en a beaucoup à la Colonie.
-C'était Bianca.
-Oui. Mais, avec l'usage de la télépathie, je lui ai promis qu'il ne t’arriverai rien. Tu as une soeur admirable.
-Je sais. Je pense que tu comprends mieux pourquoi je voulais la ramener.
-Je l'ai toujours su. Bon, on va les voir les deux qui nous font des cachotteries ?
-Allons-y.
-Ouais, allons y, intervint Andros, derrière sa caméra.
-T'es déprimant And', répond Ambre
-Je sais. "
Nous marchons vers le biungalow 3. Nous frappons, mais personne répond. Nous allons donc chez les Athéna. Une fois de plus, personne répond. Ambroisia grimpe dans le vide et commence à regarder où ils sont. Elle redescend en courant et nous prend par les poignets. Andros et moi. On les voit, tous les deux, dans un coin où personne n'est encore venu. Sauf Ambre.
"-C'est chez moi, ici Jackson
-Mais, j'suis ton frère.
-Plus maintenant. Tu as osé me caché que tu étais père. J'te déteste.
-Tu nous cacherait pas quelque chose, toi aussi, par le plus grand des hasards.
-Eh benn, c'est le jour des Révélations. Andros, t'as qu'a leur révéler toi aussi, ton secret ! Bien que je le connaisse !
-Bon. Vous savez qu'Annabeth est enceinte. On a du choisir un parrain et une marraine. On a trouvé le premier, mais pas la deuxième. Et on a besoin de votre aide.
-Ok. D'abord, dis-moi qui est le parrain. Sinon, le secret en restera un.
-C'est Nico, intervient Annabeth.
-Moi j'ai une super idée de la mort qui tue.
-Merci pour l'allusion à mon père, répondis-je.
-De rien. Ambroisia !
-Non, répond la concernée. Je ne veux pas. Mais en même temps, si je vous dit mon idée, vous allez me prendre pour une folle.
-Dit toujours, l'incite son grand frère.
-Hestia. Je crois que c'est la première personne à laquelle j'ai pensé.
-Et c'est une merveilleuse idée.
-Ouais. Plus qu' savoir si c'est un garçon ou une fille.
-Je peux le savoir. En fait, je le sais déjà. Mais j'ai pas le droit de vous le dire.
-Et ton secret ?
-Bah, la moitié de la Colonie s'en doutais ! Je suis avec Nico
-Ca y est ! Eurêka ! Vous aez avoué ! Ca fait 5 ans que vous vous aimez ! s'exclame Percy.
-Bon, à toi And', dit Annabeth.
-Je vais me marier avec Louise."
Gifle magistrale d'Ambroisia. Louise, c'est sa meilleure amie. Et elle a décrété qu'Andros n'était pas assez bien pour elle. Alors, moi j'étais dans le secret, ils se sont mis ensemble. Ils se voyaient très rarement, mais dès qu'il le pouvait, Andros allait lui rendre visite.

"-Comment oses-tu !
-Mais c'est pas ma faute si elle a dit "Oui" quand je lui ai demandé.
-C'est ma meilleure amie ! Tu n'as pas le droit de me faire ça ! "

Une fille d'environ 25 ans arrive. Youpi. Hestia s'en mêle. Vous me direz, il vaut mieux. Même Percy a du mal à raisonner Ambroisia dans des moments d'émotions fortes. Hestia me fais signe de venir, et je lui obéis. Ambroisia, en pleurs, reste contre la déesse du foyer.
"-Il m'a menti. Il m'avait dit qu'il n'était pas avec Louise. En plus, ce n'est pas ce secret dont il devait parler. A cause de lui, Luna est morte pour rien !
-Non, elle n'est pas morte pour rien. Calme-toi."
Explications : Luna, c'est la soeur défunte d'Ambroisia. Enfin, sa demie-soeur. Pendant la guerre contre Cronos, Luna est morte. A l'époque, Andros et Louise se détestaient. Mais, certaines divinités mineures du camp de leur ancêtre décidèrent qu'il fallait pour apaiser la colère de Typhon, célébrer soit un mariage, soit une mort. Trois personnes du camp adverses étaient retenues prisonnières. Il s'agissait de Louise, Andros et Luna. Les fameuses divinités décidèrent de marier Louise au frère d'Ambroisia. Alliance qu'ils refusaient. Pour éviter à son frère de soufrir, Luna se sacrifia. Les dieux la tuèrent. Mais ce n'était qu'un mensonge, pour donner de faux espoirs aux enfants des dieux. Mais Luna le savait. Elle s'était sacrifiée uniquement pour son frère, et non pour Typhon. Mais depuis, les liens d'Andros et Louise se sont resserrés. Mais Ambroisia en voulait à son frère. Elle tenait à Luna comme à la vie, et ne pouvait supporter l'idée de la perdre. Heureusement, Percy fut là pour elle. Elle aime ses deux frères, mais est capable de leur en vouloir à mort pour une raison tournant autour de la mort de Luna. Elle relâcha Hestia et me regarda brèvement. Une fois raisonnée, Percy n'eut plus qu'à la consoler et à l'aider à regarder les choses positivement. Parce que quand ça va pas, mon Ambroisie à moi, et bien elle est très pessimiste.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alexeï Trendle

avatar

Messages : 113
Date d'inscription : 14/02/2012

MessageSujet: Re: Allons sauver le monde !    Jeu 8 Mar - 17:01

Point de Vue d'Ambroisia, quelques minutes plus tard :

La seule personne, je crois, qui n'est maintenant pas au courant que j'étais avec Nico, est Lucas. Je vais attendre encore un moment avant de lui dire. De toute façon, là, je suis occupée à tuer mon grand frère. Je l'adore. Mais je le déteste pour 2 choses :
-1 : Il m'a pris ma planque, aménagée pour moi, avec stock immense de chocolat blanc
-2 : Il m'a caché qu'il avait un enfant.
Andros, je le déteste totalement, maintenant, vu qu'il va se marier avec Louise. Il est rare que je l'appelle Andros, d'ailleurs. Il sait que c'est vraiment quand je lui en veut que je l'appelle par son diminutif. Son vrai prénom étant Androsténes. Comme le premier gagnant au Pancrace, mais sans "h". Je regarde mon frère avec mépris. Puis je continue d'attaquer Percy. C'est alors que nous sortons de MA caverne et et voyons le champ de bataille. Je laisse Percy, fait coucou aux autres sauf à mon jumeau et monte dans les airs (mon passe-temps favori). J’amplifie ma voix, et la fait douce. Puis je m'adresse à tous les combattants :
"-Pourquoi combattez-vous mes amis ?
-Parce que nous devons protéger notre camp et lui faire honneur.
-Sachez que j'ai vécu un temps dans les deux colonies et j'ai connu beaucoup de vous. Mais je ne vous reconnais plus. Qui donc vous a montés les uns contre les autres ?
-Nous ne le savons guère.
-Méditez à mes paroles enfants divins. Croyez-vous normal que des enfants si purs dussent se battre ? N'oubliez pas que chez nous la pureté du coeur et de l'âme est la règle. N'oubliez pas l'essentiel. Partez maintenant.
-Oui, reine divine. "

Les enfants s'en vont et laissent la Colonie sens dessus dessous. Comme il y a plus de blessés que de morts, qui ne sont qu'au nombre de deux, les Apollons et les Athénas s'étonnent.

"-Pourquoi nous ont ils blessés sans nous tuer ?
-Ils n'en sont pas capables. Ils ne sont pas des tyrans. Loin de là. Si seulement vous les aviez connus avant...Leurs âmes sont trop pures. Ils sont conscients du mal qu'ils feraient s'ils venaient à tuer quelqu'un. Ceux qui ont tué ne deviendront jamais dieux et se feront passer un sacré savon par Iris
-Ca c'est sûr intervient mon jumeau.
-Toi, tu la boucles le traître."

Je quitte l'infirmerie et saute dans les bras de Nico. Je reste perchée, avec dans l'idée de ne pas descendre de sitôt. Je niche ma tête dans son cou et il me ramène à la planque. J'y trouve Annabeth allongée sur les genoux de Percy. Mon frère me demande, d'un signe de tête et je regarde Nico. Puis je lui réponds à l'affirmative, prends un coussin et m'allonge contre le fils de Poséidon. Enfin, je m’endors.
Quand je me réveille, je remarque deux choses : la première : La nuit est tombée, la deuxième, une étrange boule de lumière flotte au-dessus de moi. J'approche mes doigts de cette dernière quand j'entends :

"-Touche pas c'est chaud. Tu t'es enfin réveillée ? me demande mon frère en amenant deux assiettes de pâtes.
-Ouais. Merci, dis-je en prenant un plat. Où sont les autres ?
-Alors, Percy se balade sur la plage, Annabeth est rentrée dans son bungalow et Nico est dans la forêt. D'ailleurs, il m'avait demandé de lui faire signe dès que tu te serais réveillée. Commence à manger, j'arrive.

Andros sort et envoie une boule de lumière pareille à celle qui flotte au-dessus de moi. Je prends mon assiette, fait léviter le canapé, et m'assieds. Je commence à manger, et je sens que ça me fait du bien. Mon frère rentre et se srt dans le frigo. Je le fais léviter et lui laisse une place.

"-Désolée pour tout à l'heure. Tu dois être content...
-Je suis très heureux. Et pour tout à l'heure, c'est pas grave. Je comprends que tu sois dépassée par les évenements. T'es ma soeur, et ça, personne ne peut y changer.
-Merci de ne pas m'en vouloir. C'est bon ton truc.
-C'est que des pâtes au beurre avec des morceaux de saumon.
-Ouais. Mais c'est trop bon. Mais qui nous filme, puisque tu es à côté de moi?
-Je crois qu'Hermès a bien voulu prendre le relais. "

Je pose mon assiette dans le vide et fais un calin à mon jumeau. Comme avant
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alexeï Trendle

avatar

Messages : 113
Date d'inscription : 14/02/2012

MessageSujet: Re: Allons sauver le monde !    Jeu 22 Mar - 11:19

Point de Vue de Lucas le lendemain :

J'étais tranquillement assis dans mon canapé quand j'entendis sonner. Je posais mon journal et mon café pour aller ouvrir. C'était Ambroisia, Nico et un garçon que j'étais sûr d'avoir déjà vu. Ambroisia me fit un geste de la main pour me dire bonjour et se mit à danser dans le salon. J'étais en train de me demander si elle allait bien quand les garçons me désignèrent un I-pod. C'est sûr que, la connaissant, avec de la musique à fond, elle ne pouvait pas s'empêcher de danser. Le garçon dont le nom m'échappait s'approcha d'elle et lui enleva les écouteurs.
"-Laisse moi ! répliqua la déesse en remettant les écouteurs.
-Tu vas t'exploser les oreilles à écouter si fort
-C'est pas ton problème, Valdez ! Je fais ce que je veux ! Sinon, je te rends muet !
-Nan !
-Alors fiche moi la paix. "
Sur ces mots, elle se remit à danser sans baisser le volume. Nico se servit comme si c'était chez lui et s'assit sur l'un des tabourets. Je (re)fis la connaissance du garçon dont le patronyme était Valdez.

"-Léo Valdez... Ce nom ne m'est pas inconnu. Tuétais dans quelle cohorte au Camp Jupiter ?
-Doit y avoir une erreur. Je suis de la Colo des Sangs-Mêlés. Je suis venu quelques fois au Camp Jupiter, mais je n'ai pas intégré une cohorte.
-Tu étais le mécano de l'Argo II
-Exactement. Le meilleur ami d'Ambre, c'est moi. Avec Andros, mais ça, y a pas besoin de préciser.
-C'est à cause de toi qu'elle a fait une dépression pendant que j'étais retenu chez Gaïa, répondit Nico en jetant un regard accusateur vers Léo.
-Ouais, mais c'est grâce à moi qu'elle n'est pas restée dans l'un des nombreux mondes parallèles de la dimension gréco-romaine.
-Je sais, merci.
-Bon, vous pouvez m'expliquer pourquoi elle est dans cet état là ? demandais-je en regardant la déesse de la non-matière, de la voix et des esprits danser comme une folle.
-Elle est en mode romaine, intervint Andros, qui avait repris la caméra des mains d'Hermès. Elle est le contraire des principes que soutenaient les romains. Elle est immature, folle et ne pense qu'à s'amuser.
-Et pourquoi elle a choisi d'être comme ça ?
-Ce matin elle s'ennuyait, donc elle s'est mise comme ça.
-Elle aurait pas reçu un coup de fil de Louise, demanda Nico ?
-Maintenant que tu me le dis, c'est vrai.
-Alors c'est normal. Deux folles ensemble, ça fait ça, dis-je en montrant Ambroisia.
-Elles se sont données rendez-vous avec Selene pour aller faire les boutiques. Je sens que ma carte bleue va encore y passer, se plaignit le Dieu.
-Ca tu peux en être sûr ! Règle n°1 : Ne jamais confier sa carte bleue à une fille.
-Tu as entièrement raison. C'est bien pour ça que j'en ai pas, répondit Nico. "
Nous regardâmes la jeune déesse danser avec mon chat, qui, étrangement, avait l'air d'apprécier. Je n'ai jamais compris les chats. Avant que j'oublie ! La Selene dont on parlait, c'est ma petite-amie. En fait, c'est un super moyen de pression pour Ambroisia car, je ne veux pas que tout le monde le sache, elle l'a découvert. Pour les autres, c'est une bonne amie. Un jour qu'on s'était retrouvés tous les deux, cette petite fouineuse, qui était déjà déesse nous a aperçus. Elle n'a rien dit mais le lendemain matin, en faisant usage du sarcasme, elle me fit comprendre qu'elle savait pour nous deux. Je lui ai fait promettre qu'elle ne dirait rien. Sauf qu'à la fin elle a dit "Ou pas.". Ce qui fait que le serment est annulé. Donc, si ça se passe mal, elle peut toujours dire à tout le monde qu'on est ensembles, et les rumeurs iraient bon train. Ambroisia daigna enfin s'asseoir pour discuter avec nous. Nous parlâmes de tout sauf de la guerre. Surtout des bons souvenirs. Bon, je vais arrêter de faire ma pipelette, parce que sinon, je vais avoir le droit à tous les noms de la part de la déesse. Je vous la passe, donc.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alexeï Trendle

avatar

Messages : 113
Date d'inscription : 14/02/2012

MessageSujet: Re: Allons sauver le monde !    Sam 21 Avr - 22:10

Point de Vue de la folle qui danse dans le salon :

Quel bavard celui-là alors. Frérot, note : "Ne jamais laisser Lucas prendre la parole". Pire que les filles chez le coiffeur. Et je suis bien placée pour savoir à quoi ça ressemble un groupe de filles qui va chez le coiffer. Le pire, c'est quand les filles en question sont des déesses. Vous connaissez "Ici Paris" ? Et bien Iris et Hermès ont fait "Ici Olympe" et "Olympe Match". Je sais, ça vole pas très haut. Mais c'est marrant quand on a passé un petit bout de sa vie mortelle. Bon. Je vous ais même pas expliqué pourquoi on était venus voir Lucas. Pour lui présenter Léo, qui serait une grande source d'aide, certes, mais pas que. Il fallait que je lui dise la vérité sur Nico et sur moi. Il valait mieux qu'il le sache maintenant plutôt qu'il le découvre. Je pris une grande inspiration et sans le vouloir, je dus créer une bulle car Léo me dit :
"-Es-ce que tu pourrais me rendre mon café s'il te plaît ?
-Oui, désolée, répondis-je d'un ton plus calme."
Je fis éclater la bulle mentalement, avalais ma salive, bus une gorgée d'eau et commençais à parler avec Lucas.

"-Lu, faut que je te dise quelque chose.
-Youpi. C'est quoi la mauvaise nouvelle qui va plomber la journée.
-Et ben, t'as deux manières de prendre la nouvelle. La bonne et la mauvaise. Et je sais pas laquelle tu vas choisir.
-Je pourrais peut-être répondre à ta question si tu me donnais la nouvelle.
-Et bien... heu...
-Ambroisia et Nico sont ensembles, finit Léo."

En effet, mon meilleur ami n'était pas connu pour sa grande subtilité des mots. On comprenait rapidement qu'il n'aie pas pu être un fils d'Apollon. Bien que ça nous aurait bien aidés.
Lucas se leva brusquement, et j'eus peur de sa réaction. Allait-il s'énerver, gifler quelqu'un ou pire, le tuer ? Je n'en savais rien. Nous autres, demis-dieux et enfants Divins, sommes réputés pour être très imprévisibles. C'est soi-disant à cause de notre hyperactivité. Tu parles. C'est surtout que les dieux se disputent pour dire ce qu'on doit faire. Et dans ces cas là, celui qui se marre le plus, c'est Janus. Insupportable celui-là. C'est alors que je me levais aussi brusquement que le fils d'Apollon. Je le vis prêt à renverser la table, mais j'eus le réflexe de le pousser avec un jet d'eau. Je ne maîtrisais pas très bien les pouvoirs que j'avais de mes parents. Surtout l'eau. C'est pour ça que je comptais sur Percy. Afin qu'il m'explique comment les maîtriser. Du moins, ceux qui connaît. Lucas était alors trempé. Je m'approchais de lui, à pas lents mais assurés. J'utilisais alors ma voix persuasive et douce :
"-Ce n'est point la peine de te mettre dans de pareils états. Dis-moi simplement ce que tu ressens, au fond de toi-même. C'est la seule chose qui fera que tu te sentiras apaisé. J'ai déjà vécu de pareilles situations.
-Je suis heureux pour toi, mais je pense que cet homme ne te mérite pas. Tu es trop bien pour lui. J'ai peur qu'il te manipule et à la première occasion, qu'il te largue.
-Tu as raison. Mais il y a un signe qui ne trompe pas. La prophétie.
-Quelle prophétie ?
-Je n'en sais pas plus que toi. La seule chose que je sais, c'est qu'à la naissance de Nico, une partie de mon âme est allée dans la sienne, et pour "boucher le trou", on m'a donné une partie de la sienne. Nous sommes donc unis et ça pour toujours.
-Pourquoi ne veulent-ils pas te révéler le reste ?
-Je n'en ai aucune idée. Mais sache que le peu que je sais, je l'ai découvert seule en faisant des recherches dans diverses bibliothèques de la Colonie et de l'Olympe."
Je me relevais et allais dans les bras de Nico. J'étais si bien avec lui. De plus, je savais qu'Aphrodite ne jouait pas avec nos sentiments. Elle me l'avait juré sur le Styx.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alexeï Trendle

avatar

Messages : 113
Date d'inscription : 14/02/2012

MessageSujet: Re: Allons sauver le monde !    Dim 22 Avr - 17:21

Point de Vue de la folle deux jours plus tard, le soir.

Je traînais dans les rues de New-York. Je ne savais pas où j'allais. Seuls mes souvenirs le savaient. J'étais plongée dans ceux-ci. Le comment j'avais rencontré certaines personnes. C'est alors que j'entendis une musique qui me ramena à la réalité. Je me vis devant ce fameux bar. J'entrais et j'y vis certaines personnes... Je leur souris et je m'assis à la place que j'avais occupée il y a déjà 9 ans de cela. Je me mis à jouer sur le piano poussiéreux. Voilà des années que personne n'y avait touché. D'ailleurs, personne d'autre que moi n'y arrivait. Je n'avais pas besoin de partition pour savoir ce que je jouais. J'avais mémorisé les touches sans le vouloir. C'est alors que je revis la petite fille de 13 ans totalement perdue dans un monde étrange, dans lequel on l'a plongée de force. Elle était tellement tranquille avec sa vie de sorcière. Elle sortait de l'enfance difficile et avait enfin trouvé un équilibre familial. Mais on venait de lui dire qu'elle avait en vérité 4000 ans, que ma soeur n'était que ma demie-soeur, que je ne devais pas exister et autres trucs du genre. J'étais donc perdue et déprimée, et je traînais dans les rues d'une ville qui m'était inconnue. J'avais alors entendu une musique qui provenait d'un bar et j'étais entrée. J'avais vu d'autres sangs-mêlés, tous méangés. L'un d'eux essayait de jouer du piano, mais ce dernier n'en faisait qu'à sa tête. Je m'étais assise à sa place, ne pensant jamais réussir. J'avais joué une musique qui reflétait parfaitement mon humeur ce jour là. Et c'est de cette manière que j'avais rencontré Nico. Je revin à la réalité et remarquais que tous étaient présents dans la même position. Mais ce qu'on avait changés, tous. Certains étaient devenus adultes, d'autres non. Moi, je ne savais toujours pas. Je sentis la main de Selene se poser sur mon épaule et je souris. Je me mis alors à jouer une musique plus joyeuse. Je soufflais sur le vieux piano, ce qui lui redonna un peu d'éclat. Je me levais, après avoir jeté un sort à l'instrument afin qu'il puisse jouer seul. Je me mis à danser avec Nico. J'avais les larmes au coin des yeux et il les chassa d'un geste de la main. Lorsque je le regardais, je voyais toujours le même garçon de 13 ans, perdu, et qui ne sait plus où il en est. Toujours cette peau pâle et ces yeux marrons. Je me détachais de mon petit-ami, pour aller voir Romulus. Je lui commandais un verre d'eau. Romulus, c'était un fils d'Hermès qui tenait le bar. C'était le fils du dieu des voleurs le plus déprimé qu'il soit. Tout le monde me rejoint au comptoir et on se mit à parler de choses et d'autres.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hestia

avatar

Messages : 19
Date d'inscription : 16/04/2012

MessageSujet: Re: Allons sauver le monde !    Sam 12 Mai - 20:27

Ambroisia, le lendemain matin :
Quelle heure il est ? ratawoulala ! Il est super tard ! J'avais dit que je me levais tôt. Je sors du lit, les yeux écarquillés. Je m'habille en vitesse, envoie un message à Léo, et un autre à Nico. J'enfile ma veste en jean, lâche mes cheveux et descend vers la rue en courant. Vive les Converses *out*. J'arrive devant chez le fils d'Hépha et frappe. Je sonne, et cette andouille a décidé de ne pas me répondre. Alors, j'appelle sur son portable. Alors, j'entends la sonnerie suivie d'un
"-C'est bon, j'arrive. On peut même plus te faire de blagues
-Bouge ton arrière-train Valdez, j'ai autre chose à faire que d'attendre derrière une porte ! Je suis pressée !
-Aux dernières nouvelles, t'es pas un Orange. Vas-y entre".
Il ouvrit la porte et j'entrais dans la pièce pareille à un furie. Je piquais un biscuit dans la boîte qu'il devait entamer, et continuais à parler à mon meilleur ami :
"-Faut qu'on trouve Lu' et Nico. C'est super important. J'ai fait un rêve et je dois leur en parler "
Je pris Léo par le poignet et l'entraînais avec moi. C'est à peine s'il eut le temps de fermer la porte, que je l'emmenais déjà chez mon petit-ami. Celui-ci avait du recevoir mon SMS car il m'attendait sur le pas de la porte. Ah, oui, Léo, Nico Lu' et moi, on s'est achetés des portables. Parce qu'on en avait vraiment besoin. J'embrasse le fils d'Hadès, relâchant mon meilleur ami. Mias je le rattrape rapidement, pour qu'il soit obligé de me suivre, et nous allons chez Lucas. Je sonne, et il ouvre la porte.
"-C'est pas trop tôt. J'dois vous parler à tous les trois. J'ai fait des recherches, des rêves avec les conditions des enfants divins, qui sont pires que celles des Sangs-Mêlés. J'ai trouvé qui aurait pu monter tout le monde les uns contre les autres. Mais y a deux personnes. Une force ancienne, cachée et très puissante -encore plus que le Seigneur du Temps. Elle s'appelle Phénixérana. Elle est la soeur aînée de Cronos, et le contraire d'Hestia. Et sinon, il est esprit encore plus puissant. Le Chaos lui-même.
-Alors, dans un cas comme dans l'autre, on est fichus.
-Pas totalement. Là, c'est mes recherches. Mes rêves... Deux voies m'ont dit que... Contre le Chaos était la lumière. Et contre la Ruse et la traîtrise se truvait la loyauté et la bonté.
-Cool. T'as une idée de ce que ça veut dire, demanda Léo.
- On va devoir aller réveiller des enfants de la Nuit pour la première option, et le reste, je sais pas. "
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alexeï Trendle

avatar

Messages : 113
Date d'inscription : 14/02/2012

MessageSujet: Re: Allons sauver le monde !    Sam 19 Mai - 14:51

Andros, perdu dans le temps :

Euh, les mecs ? Ambre, Nico, Lu', Léo ? Y a quelqu'un pour sauver la planète ? Je suis où ? Il fait noir et mes lumières elles éclairent que dalle ?! C'est quoi ce truc de dingues ?
*Flash de lumière blanc*
Eh ?! Mais c'est ma soeur la fille là-bas ? Et derrière, en toge, c'est... Moi ?

Ambroisia, il y a quelques milliers d'années :

Qu'est-ce qu'il faisait là ce pot de sève de cyprès ? J'envoie les loups à ses trousses pour qu'il me laisse seule avec Anubis :
"-Mes parents... Ma famille.... Ils vont me tuer. Cache notre fils avec toi. Fais le prospérer, lui et sa lignée. S'il te plaît. Si tu ne le fais pas pour lui, fais le pour moi. Je te retrouverais un jour, je te le promets.
-Ambroisia, je ne le peux pas.... Non, tu vas venir avec moi, en Egypte. Je te promets que nous vivrons longtemps tous les deux. Et lorsque tu mourras, tu resteras à mes côtés, en attendant le retour de mon oncle, Osiris. "
J'embrassais le Dieu Egyptien avant de le suivre. Narmer, tel était le nom de notre fils, dormait paisiblement dans mes bras. Nous arrivâmes sains et saufs en Egypte. J'y vécus pendant quatre as, dans le confort et la sérénité. Puis, Narmer avait grandi et Anubis décida de m'en séparer. Il ne s'occupa que de lui, me réduisant à la misère. Puis il m'abandonna. Pendant un an, j'ai marché jusqu'en Grèce, pour me faire pardonner auprès des Dieux. Ceux-ci acceptèrent mes excuses, mais les Parques arrivèrent.
"-Voilà la Prophétie accomplie. "Enfant d'une vierge éternelle, par l'Océan jamais restreint, verra deux garçons se présenter, Enfant d'Hadès et Serviteur des Enfers. L'un lui offrira l'amour et la protection, mais dans la pauvreté pour toujours la fille devra vivre, l'autre en revanche lui donnera la gloire et la richesse, mais l'oubliera au premier instant venu. Elle a choisi la gloire, et est revenue à l'Olympe. Après s'être cachée pendant vingt ans, elle est venue d'elle-même signer son arrêt de mort.
-Son arrêt de mort ? demanda Artémis les yeux grands ouverts, la respiration sifflante.
-Oui, une fille d'Artémis, tout comme un garçon d'Artémis n'ont pas le droit de vivre. Mais il y a une autre issue. Soit elle meurt, soit, mais c'est très peu probable qu'elle survive, elle est enfermée dans un arbre qui vivra tant qu'elle sera à l'intérieur. On ne peut le faire qu'une seule fois dans sa vie.
-Mère, tuez moi, crais-je à Artémis. Je ne veux pas voir le monde des mortels plus tard, surtout s'ils continuent sur cette voie ! "
Mais ma mère ne m'écouta pas. Elle jeta un regard à Poséidon, qui approuva d'un signe de tête. Elle se leva et dit aux soeurs du Destin.
"Ô Parques, divinités du Destin, filles de Moïra, faites d'un arbre sa prison pour l'éternité, ou du moins, le temps qu'elle restera à l'intérieur, répondit Artémis avec un sourire entendu. "

J'eus droit à toute une cérémonie, et tous les dieu, Olympiens et mineurs, étaient présents. On me mena à ma prison dans laquelle je pensais rester pour l'éternité. J'y entrais, et je n'entendis plus rien. Seulement le bruit de la sève qui circulait dans l'arbre. Et qui allait vers moi. Mon coeur ne fonctionnait plus, et c'était la sève qui faisait office de sang. En échange, je donnais une partie de ma force à l'arbre. Enfin, c'est ce que je pensais...

ReAndros, revenu de l'esprit "ancien de sa soeur, et de retour au présent :

Je pris ma soeur à part, lorsque chacun était séparé. Nous nous assîmes sur le canapé de Lucas et je lui demandais :
"-Ambroisia ?
-Oui, répondit elle avec un sourire.
-Je dois te poser une question. Te souviens-tu de ta vie avant... Enfin, tu sais, qu'on soit enfermés ?
-Oui, pourquoi ?
-Pourquoi tu ne t'es jamais vengée d'Anubis ? Et pourquoi ne m'as-tu rien dit au sujet... Des Pharaons ? "

Ambre perdit son sourire. Des larmes perlèrent au coin de ses yeux. Ses mains tremblaient. Elle se mordait la lèvre. Elle finit par me répondre :
"-Pour les Pharaons, sache qu'Anubis a tenu sa promesse. Narmer a eu des enfants, et quelques uns de ses descendants vivent ici, aux Etats-Unis. Je voulais les protéger. Ses enfants sont mes propres descendants, et je ne voulais pas qu'il leur arrive quoi que ce soit... Et je me suis vengée d'Anubis. J'aime un fils d'Hadès, Nico et... -elle continua en murmurant à mon oreille- Nous allons nous fiancer, quand tout sera fini. J'ai repris la Prophétie, et j'ai effacé Anubis. Mais, je voulais t'en parler. Et me connaissant, je n'allait pas y arriver. Alors, je t'ai ouvert ma mémoire et tu es tombé dedans. Tu es mon frère Alex, et je ne peux rien te cacher. Et je suis désolée pour les loups que je t'avais envoyé."

Alex... La dernière fois qu'elle m'avait appelé comme ça, c'était avant qu'elle fasse un choix qui allait changer sa vie. Devenir déesse. Ensuite, on l'avait obligée à m'appeler Androsténès. Mais elle a trouvé qu'Andros c'était plus cool, et puis elle pouvait balancer des vannes, parce que c'était une marque de compotes.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Allons sauver le monde !    

Revenir en haut Aller en bas
 
Allons sauver le monde !
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» MAXIMUM RIDE (Tome 3) MISSION : SAUVER LE MONDE de James Patterson
» [Patterson, James] Maximum Ride - Tome 3: Mission: Sauver le monde
» Lionel Messi et Cristiano Ronaldo dans la même équipe pour sauver le monde
» Tour du monde en voilier
» Le compteur du monde

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Choisissez votre camp. :: OUT OF THE RPG :: Fan fic & autre. :: Vos histoires.-
Sauter vers: