Choisissez votre camp.


 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

  La solidarité est la force contre l'adversité

Aller en bas 
AuteurMessage
Selene W. Cooper

avatar

Messages : 90
Date d'inscription : 03/02/2012

MessageSujet: La solidarité est la force contre l'adversité   Ven 17 Fév - 20:15



« La solidarité est la force contre l'adversité »
Il était environ 14h quand la jeune femme se leva, elle avait faim. Elle regarda sur la droite pour voir que son conjoint n'était plus dans le lit et sortit de celui-ci. Elle enfila une chemise de son chéri qui gisait sur une chaise et se dirigea vers la cuisine. Ouvrant le frigo, elle tomba sur une canette de soda à la cerise et l'attrapa ainsi que le paquet de céréales posé sur le dessus du réfrigérateur.Elle versa de la nourriture au chat et entendant des bruits de télé elle se dirigea vers le salon. Selene se glissa sur la canapé à côté de Lucas, posant ses pieds sur les cuisses de celui-ci. Elle lui adressa un sourire joyeux avant d'ouvrir la canette de soda qu'elle avait sortit du frigo. Le petit "psiiit" de la canette lui arracha un sourire et elle commença a boire une gorgée du liquide gazeux. Elle fixa les yeux sur la télévision essayant de se passionné pour la télévision.

" C'est quoi? Du hockey? "
"Non Sel, c'est du foot."

Elle sourit au regard exaspéré de son mari reprit une gorgée du liquide. Elle changea de sens pour poser la tête sur le torse de son mari qui la prit dans ses bras. On était samedi, il était 14h et elle était en train de prendre comme petit déjeuné-diner un paquet de céréales et une canette de cola-cerise. Un samedi qui commençait parfaitement! Elle plongea la main dans le paquet de céréales et commença a examiné celle qu'elle avait dans la main . Elle avait une forme de... céréale.

" On fait quoi aujourd'hui? "
"Je sais pas tu veux faire quoi mlle je dors jusqu'à 14h ?"
" On n'a qu'à rien faire et puis je suis fatiguée, j'ai pas suffisamment dormit. "

Quand l'apollon rigola, elle l’assomma avec un oreiller et lui adressa un clin d'oeil. Avec les temps qu'y courrait il fallait rire un peu, ça faisait du bien à tout le monde. Elle repensa a tous les demi-dieux qui étaient en train de se préparer pour un combat sans fin alors qu'ils étaient là comme des niais à jouer. Elle pensa a Chiron qui les formait tous, comme ils les avaient formé.

" Hey! Si on allait voir Chiron ce soir? J'ai envie, pas toi? "

Quand la réponse de Lucas s'avéra positive, la demi-déesse l'embrassa et fila prendre une douche. Elle passa si ce n'est pas pour dire toute la journée dans la salle de bain mais un certain temps. Ils partirent de chez eux vers 18h, le temps de trouver les clés, de trouver le chat - qui était dans le placard - et que Selene choisisse veste et chaussures assorties.
Ils montèrent dans la voiture - adorée de Lucas - et prirent la route de la colonie. Le trajet se passa rapidement, et il virent bientôt apparaître le porche. Revenir là était pour la jeune femme une sensation étrange entre le plaisir et le doute. Cet endroit avait été sa maison depuis ses 13ans et à présent elle était là et elle y revenait.

Quand ils passèrent le porche de la colonie, elle trouva que celle-ci avait bien changée, elle avait plus l'aspect d'un camp milliaire que d'une colonie de vacances comme avant mais c'était normal après tout. Il ne manquait plus que trouver Chiron. Elle glissa sa main dans celle de Lucas et ils partirent à la recherche du centaure. Ils le trouvèrent au feu de camp comme le veux la tradition de la colonie, mais contrairement à d'habitude la flamme n'était pas très vive.

"Bonsoir Chiron, vous allez bien?"

Elle s'assit à côté du centaure parmis les autres demi-dieux. Voir son professeur était à la fois un plaisir et un soulagement. Après tout, si elle était celle qu'elle est c'était bien grâce à lui. Ils avaient prit l'habitude de rechercher des demi-dieux dans New-York pour les envoyer à Chiron.


_________________

" Des images me reviennent
Comme un souvenir tendre
Une ancienne ritournelle
Autrefois en décembre
Je me souviens il me semble
Des jeux qu'on inventait ensemble
Je retrouve dans un sourire
La flamme de mes souvenirs "


Dernière édition par Selene W. Cooper le Mer 21 Mar - 13:05, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lucas Cooper

avatar

Messages : 52
Date d'inscription : 03/02/2012

MessageSujet: Re: La solidarité est la force contre l'adversité   Ven 17 Fév - 20:56

La matinée de Lucas ... Parce que lui oui, il avait bien eut une matinée, avait commencé de la pire des manières qui soit ...

Miaouh !

Un squatteur nommé "la trouille" s'était incrusté dans la chambre à 8 heures du matin et à ce moment-là, ce fut avec fureur qu'il se leva, tâchant de ne pas réveiller sa femme et qu'il jeta le chat hors de la pièce, fermant la porte l'air satisfait. Ceci-dit, il savait que désormais, il ne se rendormirait pas, il était partie pour la journée ... Il maudit son chat et resta une petite heure sur le lit, simplement à regarder sa chérie dormir. Comprenez que comme elle dort beaucoup et genre très longtemps, il faisait très souvent ce genre de chose, presque tout les matins et il adorait toujours autant ça. Finalement, il déposa un baiser sur son front sans la réveiller et quitta la pièce le plus doucement possible.

La matinée fut partager entre les regards noirs qu'il lançait au chat qui l'avait privé d'une de ses deux seules grasses matinées de la semaine, son chien qui ronflait à ses genoux pendant que lui, il finissait des rapports pour le boulot, le café à la main. Après avoir été à la douche et manger un morceau, ce fut à ce moment-là que sa chère et tendre fit son apparition, cinq minutes après qu'il ait allumé la télé ... Vous parlez d'un signe ? C'est sûr. Elle le fit beaucoup rire et après la scène citée plus haut ils en arrivèrent donc à leurs entrée dans la colonie, pour allez voir Chiron.


"Bonsoir Chiron, vous allez bien?"

Il fit un signe de la main à son tour après Selene, mais n'eu pas le temps d'en faire plus qu'une bande de petits gars farfelues se ruèrent vers lui avec des cris.

Monsieur Lucas, monsieur Lucas !

Il fit une tête du genre mi-étonné et mi-blasé ... Il fallait dire que la première fois où il était revenu à la colonie pour amener deux jeunes pensionnaires, il s'était pris au jeu de jouer avec les plus jeunes et de passer du temps avec eux ... Du coups, maintenant, il était fichu et chaque fois qu'il revenait ici, les gamins se ruaient autour de lui réclamant qu'il joue avec eux ou qu'il leurs racontes des histoires. Il fit un regard gêné à Chiron et un autre du genre "Oh ça va hein ..." à Selene et reporta son attention aux gamins.


Coucou les enfants ! Eh doucement, toi tu vas déchirer ma chemise !

Dis, dis, tu viens jouer ? Ou tu nous racontes une histoire !!

Non, je ...

S'il te plait monsieur Lucas.


Une bonne dizaines de minutes après ça, il avait finalement réussi à faire comprendre aux enfants qu'il n'y avait pas le temps de jouer et dut faire des promesses que la prochaine fois, ils y auraient le droit ... Il prit finalement place, assis, à côté de sa chérie qui elle était à côté de chiron et attendit que le vieux sage ne réagisse, en profitant pour reprendre la main de Selene dans la sienne, un réflexe.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Chiron

avatar

Messages : 41
Date d'inscription : 15/02/2012
Age : 26
Localisation : Dans la colo

MessageSujet: Re: La solidarité est la force contre l'adversité   Ven 17 Fév - 21:24

C'étais en fin de journée et le soir tombait un peu, Chiron se sentait vraiment bien, entouré par les enfants qu'il regardait avec des yeux pétillants de tendresse.

En 3000 ans et des brouettes le vieux sage n'avait pas changé du tout, couché en vache aux cotés de sa femme et de son épouse. Toujours le mème avec ses yeux emplis de sagesse et de bonté qui rassuraient et réconfortés a la fois mais qui pouvait aussi ètre exigeants et sèvères. Le Sage songea au jour ou Zeus l'enverrais parmi les étoiles, changé en constellation pour l'honorer, quand il n'aurais plus de sang-mélé a instruire et qu'il en mourra, car son immortalité ne tenait qu'a ce mince fil. Chiron laissera sa Chariclo veuve et Endéis orpheline. Le vieux centaure secoua doucement sa vieille tète, il ne fallait pas y pensé, il avait encore le temps a cela.

Les histoires qui fusaient était interessantes, les enfants adoraient les veillées mais Chiron eue la surprise de sa vie quand le couple Cooper vint a la veillée.Le feu crépitait et jeté des ombres sur le magnifique pelage blanc de Chiron.

Sa bouche s'étira en un sourire empli de tendresse et ses yeux luisirent étrangement, le vieux centaure se leva de tout son massif poid et toisa les deux demis dieux:

-Bonjour Lucas et Sélène. Je suis très content de vous voir mes enfants. Je vais bien et vous donc ?

L'imposant centaure vit alors les enfants sautés sur les nouveaux arrivants tandis que Chariclo et Endéis se pressait d'aller aider le couple. En un tournemain les deux nymphes reussirent a calmer les enfants.

-Si vous ètes sages et que vous laissez Sélène et Lucas en paix, mon père vous racontera mon histoire préférée. Vous savez celle du chasseur.

Chiron eue un sourire, sa fille savait bien parler aux enfants, elle été infirmière au camp alors c'étais normal. Le vieux chef serra Lucas et Sélène contre lui et leur offrit un bienveillant baiser sur le front.

-Votre visite me fais beaucoup de plaisir mes amis.

Chariclo et Endéis allèrent saluer Sélène et Lucas qui prenait place a ses cotés, Sélène a la droite du vieux centaure et le jeune homme a coté d'elle. Chiron savait faire preuve de bienveillance et de tendresse mais aussi et heureusement de sévérité et d'exigeance, sinon le camp partirait a veau l'eau.

Lucas ainsi que Sélène lui ramenait souvent des demis dieux errants, Chiron avait confiance en eux, quand a la jeune femme le vieux centaure l'avait pris sous son aile et l'avait aider a trouvé sa voie. Aujourd'hui encore il faisait toujours office de guide et de conseiller. N'oublions pas qu'après tout Chiron était le premier guide et conseiller de la Grèce merveilleuse.

-Alors l'histoire ? tu nous la racontes papy Chiron ? Elle est vraiment super belle !!

Chiron toussota un peu pour éclaircir sa voix et raconta:

-Bien les enfants. Comme vous savez le chasseur Actéon a fais parti de mes élèves tout comme Achille et Patrocle ou encore Palamède. Un jour avec ces chiens il surprit Artémis se baigner. Celle-ci se sentant outragée elle le transforma en cerf. Et comme la déesse était vraiment hors d'elle elle mit dans la tète des molosses une rage folle et meurtrière. Ils traquèrent le chasseur et le déchiquetèrent, ne se rendant pas compte de leur erreur. Ignorant leur bétise, ils vinrent se réfugier dans ma grotte dans le Mont Pélion en Thessalie. Croyant leur maitre encore en vie les fidèles chiens l'attendaient. Alors comme j'avais deviné ce qui était arrivé car Actéon ne se séparais jamais de ces animaux, j'ai façonné une petite statuette a l'image de leur maitre pour apaiser leur douleur. Leur souffrance s'est calmée et leur larmes aussi.

En moins de tant qu'il ne faut pour le dire, les yeux des enfants se couvrirent de larmes d'attendrissement. Chiron prit alors un air modeste, certes c'étais un geste touchant mais bon le vieux centaure été de nature bienveillant et ne supportait pas voir les gens souffrir. C'étais comme cela.

Chiron les couvrit d'un regard plein de sagesse avant de se tourné vers ses deux anciens élèves:

-Alors mes amis, que me vaut l'objet de votre visite ? En quoi puis je vous aider ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Selene W. Cooper

avatar

Messages : 90
Date d'inscription : 03/02/2012

MessageSujet: Re: La solidarité est la force contre l'adversité   Mer 21 Mar - 13:28



« La solidarité est la force contre l'adversité »
L'histoire que Chiron commença a raconter, était pour Selene comme un flot de souvenir, elle la connaissait par coeur et l'avait entendu la première fois qu'elle était arrivée a la colonie. Bien qu'elle savait le dénouement de cette histoire, elle buvait les paroles du vieux centaure en souriant dans une bulle de bonheur. Appuyant sa tête sur l'épaule de son mari, elle regardait les lèvres de Chiron bouger à chaque paroles.
Quand il eut terminer, il les regarda avec la même tendresse à laquelle Selene était habituée.

"Alors mes amis, que me vaut l'objet de votre visite ? En quoi puis je vous aider ?"
"La vérité, c'est que nous venions juste vous rendre visite et prendre nouvelle des nouveaux pensionnaires."

Elle regarda autour d'elle et vit de nombreux enfants tous assemblaient autour d'elle. Ils étaient tous plus jeune qu'elle a son arrivée, mais avec la situation actuelle c'était préférable. De nombreux demi-dieux étaient amenés de force dans les camps des trois grands, c'était cruel et surtout horrible. Des enfant de 9ans devenaient de soldats de guerres. Beaucoup de visages luis semblaient familier, c'était des enfants qu'ils avaient trouvé errant dans les ville de la "big apple" et qui étaient poursuivit par des monstres. Certains c'étaient prit d'attachement pour eux et la souvent, il n'était pas rare que certains viennent sonner à la porte des Cooper.

"Au niveau de cette guerre vous savez se que ça donne? "

La guerre était devenu le sujet de conversation principal et dans le monde des demi-dieux c'était très important, mais l'actuelle guerre était totalement horrible. Les catastrophes naturelles étaient devenus constante, la terre tremblait tout le temps, les tempêtes faisaient rage, les éclairs transpercés le ciel. Les gens avait peur, et dans cette adversité, la seule solution s’avérait être le courage et la solidarité. La guerre devenait rude et les gens se décourageaient. La colonie n'était plus qu'un champ de bataille encore vierge, attendant que l'ennemi se pointe, que l'ennemi vienne prendre d'assaut le lieu de paix. C'était juste une question de temps, les dieux finiraient par manquer de combattant, alors ils leur en faudrait, par la force ou par le plein gré.

"Les dieux manqueront de guerriers si cette guerre perpétue. Ils viendront en chercher a la colonie, les pensionnaires devront accepté, par gré ou par force. "

On pouvait voir la peine dans les yeux du centaure, La fille de la déesse de l'amour regarda son mari, qui lui semblait réfléchir à des solutions. Elle elle en avait une, peut-être folle, peut-être risquée mais ils devaient, ils devaient essayer.

"Lucas et moi pourrions peut-être servir de professeur non? Il vous en manque Chiron et ils vous faut des pensionnaires formés au combat au cas où il y aurait des attaques. "

Elle ne c'était jamais imaginé professeur pour la colonie mais c'était une solution comme une autre. Elle regarda son mari, lui devait travailler, mais elle n'avait pas ce soucis là, son père lui avait payé une boutique de vêtements et une vendeuse le gérait.

"Je pourrais venir seule quand tu travaillera. On peut bien aider Chiron? Tu es d'accord? "

Ses yeux regardèrent les enfants, le centaure puis son mari, elle était déterminée.



_________________

" Des images me reviennent
Comme un souvenir tendre
Une ancienne ritournelle
Autrefois en décembre
Je me souviens il me semble
Des jeux qu'on inventait ensemble
Je retrouve dans un sourire
La flamme de mes souvenirs "
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: La solidarité est la force contre l'adversité   

Revenir en haut Aller en bas
 
La solidarité est la force contre l'adversité
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» DC Counseling
» Jouer contre les elfes sylvain
» Et si... Les Guerriers divins contre les Marinas!!!
» 1500pts.Contre skaven
» AF006 DELTA FORCE - BLACK HAWK DOWN

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Choisissez votre camp. :: 
LE CAMP DE CHIRON.
 :: Le feu de camp
-
Sauter vers: